En route vers Rio – Sommet de la Terre 2012 des Nations Unies

La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD) se tiendra au Brésil du 4 au 6 juin 2012 et marquera le 20e anniversaire de la Conférence des Nations Unies de 1992 sur l’environnement et le développement (CNUED) à Rio de Janeiro ainsi que le 10e anniversaire du Sommet mondial de 2002 sur le développement durable (SMDD) à Johannesbourg.

Comment l’initiative IEFS s’intègre au programme.

La voie que suivra le développement urbain au cours des prochaines décennies jouera un rôle déterminant dans la trajectoire des émissions mondiales de gaz à effet de serre et dans l’épuisement des ressources naturelles, ainsi que sur la santé vitale, le bien-être de l’espèce humaine et de toute forme de vie sur terre. Les villes consomment 60% à 80% de la production d’énergie et des ressources naturelles mondiales. La population urbaine des pays émergents devrait atteindre plus de 5 milliards d’individus d’ici 2050. Les idées sur la manière de combiner l’urbanisation et la durabilité s’avèrent donc d’une importance cruciale et imminente.

Le rapport de clôture Rio+20 devrait par conséquent se concentrer sur l’intersection entre la société, l’économie et l’environnement ; à savoir sur les grandes et petites villes, les villages, leurs citoyens, leurs économies, les zones rurales et les écosystèmes qui maintiennent les civilisations humaines en adoptant un cadre international efficace pour faciliter un engagement actif de la part des membres des secteurs public et privé.

Les grandes et petites villes, les villages se situent là où le développement durable prend place. Afin de répondre à la fois aux besoins des individus et à ceux de la planète, les villes doivent être impérativement reconçues en vue de construire les sols, restaurer la biodiversité et renverser la tendance climatique vers une stabilité dynamique — en devenant de bons contributeurs nets à la nature ainsi qu’à la culture humaine. L’approche écocité vers le développement durable cherche à maximiser la possibilité pour les villes et les citoyens de répondre durablement à la majorité de leurs besoins à partir du capital naturel de leurs propres biorégions.

Ecocity Builders, nos membres et associés internationaux développent et affinent cette approche depuis plus de 30ans. La direction d’Ecocity Builders est, à ce jour, assurée par des maires et des urbanistes, des ONG et des citoyens militants, des coalitions officieuses et aussi depuis peu par des candidats de haut niveau. La vision écocité, en offrant une synthèse de l’ensemble des solutions intégrées pour atteindre le niveau de la crise mondiale de durabilité à laquelle nous sommes collectivement confrontés, va au-delà d’Agenda 21.

Afin de combler les lacunes liées à la mise en oeuvre du développement durable, nous devons tous tendre vers le même objectif en adoptant une vision commune de développement durable et donc savoir quoi construire. La vision que nous proposons consiste en une présence humaine sur terre sociale et régénératrice de l’environnement qui soit à la fois solide et transparente, contrôlable et mesurable. La Structure suggère des indicateurs pouvant être utilisés pour stimuler l’investissement et suivre les progrès des villes et des citoyens alors qu’ils se dirigent vers plus d’équilibre avec des systèmes vivants. Chaque acteur aura un rôle à jouer : les gouvernements locaux avec des décisions et des plans d’action locaux, les grands groupes pour fournir des expertises, des facilités d’application et des orientations, le cadre des NU pour soutenir tous les efforts à l’aide de politiques et d’applications pratiques de grande envergure, de campagnes de sensibilisation et de communication, les IFI pour diriger l’investissement vers les technologies et les infrastructures adéquates etc.

Les IEFS passent en revue les 15 conditions nécessaires pour constituer des villes et des civilisations en adéquation avec les systèmes terrestres. Elles s’articulent autour de 4 secteurs urbains fondamentaux (aménagement urbain, conditions bio-géo-physiques, impératifs écologiques et conditions socioculturelles). Ces 15 critères abordent l’ensemble des civilisations humaines saines opérant à l’intérieur de la biocapacité de la terre à l’aide des indicateurs vérifiables adéquats (en cours de développement en partenariat avec les ONG Ecocity Builders) .

Calendrier proposé pour l’initiative IEFS

Calendrier proposé pour 2011 – 2050 2012 Introduction de la plate-forme IEFS au Sommet des Nations Unies 2011 à Rio+20 2012 – 2015 Achèvement de la première ébauche d’indicateurs IEFS. Réalisation d’évaluations des critères écocité par les villes en coopération avec les gouvernements régionaux, locaux et les NU, ainsi qu’avec les Plans d’action IEFS adéquats. …